top_banner
Cartographie des exutoires

Cartographie des exutoires

Cartographie des exutoires

A quoi sert cette cartographie d’exutoires ?

La recherche de solutions de valorisation des déchets est un problème récurrent pour de nombreuses entreprises. Les opérateurs du projet transfrontalier Interreg RE C² proposent de faciliter cette tâche grâce à la mise à disposition d’une carte interactive reprenant les informations de différentes sources.
En effet, il n’est pas toujours facile d’effectuer une recherche sur une zone géographique donnée ou en fonction de critères comme les types de déchets acceptés.
D’un point de vue plus macroscopique, cette cartographie devrait permettre d’avoir une meilleure compréhension des circuits actuels, transfrontaliers ou non, et d’identifier les éventuels manques ou difficultés en matière de traitement.

Cartographie des exutoires

Comment l’utiliser ?

Sur cette carte se trouvent les exutoires intermédiaires et finaux de certains flux de déchets. Les installations répertoriées sont de deux types.

1. Les installations qui transforment ou valorisent la matière (2ème rupture de charge)

Repérées à l’aide d’une étoile blanche dans un rond coloré. Il s’agit plus précisément de :
  • les installations de transformation dits exutoires intermédiaires permettant de transformer le déchet en une matière première secondaire,
  • les installations consommant la matière première secondaire dits exutoires finaux,
  • les ateliers de « remanufacturing » dont ceux présents dans les « Ressourceries », identifiés sur le territoire INTERREG.
Les données concernant ces installations ont été vérifiées par les opérateurs du projet RE C².
Pour chaque installation de valorisation identifiée il sera renseigné : pays, région, département/province, nom du site, ville, adresse complète et numéro de téléphone. Les opérations réalisées sur les déchets (transformation – valorisation matière – valorisation énergétique) seront indiquées à l’aide de croix.

2. Les établissements autorisés par un permis

Repérés à l’aide d’un simple point coloré, les établissements qui font l’objet d’une autorisation pour gérer les déchets sont repris sur la carte des exutoires. Il peut s’agir de différents types d’établissements (centres de tri, de regroupement, recycleur,…). Cependant, ces données ne sont pas systématiquement vérifiées, et il est possible que certains établissements répertoriés ne gèrent que leurs propres déchets. Il conviendra donc de prendre des renseignements directement auprès de l’établissement concerné.
Cartographie des exutoires

Effectuer une recherche

L’outil de recherche peut être utilisé en cliquant sur la loupe. La recherche se fait dans toutes les données disponibles, il est donc possible de rechercher un établissement (de manière non exhaustive et non systématique) :
  • via son nom
  • via le type de déchet ou un code déchet en particulier (code EURAL à 6 chiffres)
  • selon la ville ou commune

D’où proviennent les informations ?

Des données relatives aux installations autorisées de traitement des déchets ont été importées dans l’outil cartographique : ces données auparavant disponibles mais difficilement accessibles sont désormais associées à un outil beaucoup plus intuitif et pertinent pour les entreprises. Les données importées en vue de leur intégration dans l’outil proviennent des administrations wallonne et flamande ainsi que de la recherche des opérateurs sur le versant français.

Que faire pour ajouter ou enlever des éléments ?

La base de données est susceptible d’évoluer au cours du temps. Toute demande de suppression de la part du responsable d’un établissement sera systématiquement prise en compte. Contactez un des opérateurs du projet RE C² afin qu’il donne suite à votre demande.
Cartographie des exutoires