top_banner
La remanufacturation en réseau : conférence
Actualité du 30 novembre 2017

La remanufacturation en réseau : conférence table ronde, une demi-journée d’échange suivie de la visite de la Ressourcerie DIE.

Actualité du 30 novembre 2017
La remanufacturation en réseau : conférence
Cette réunion s’est tenue le mercredi 29 novembre 2017, au SYMEVAD (syndicat de déchets en France) et s’est prolongée par la visite du centre de tri, des ateliers de revalorisation et du magasin de la Ressourcerie DIE.
 
Plus de vingt personnes représentant une dizaine de structures sont venues assister à cet événement d’information à propos du module de travail REC² ayant pour thème le remanufacturing.
Après une présentation générale du projet Interreg, Marc Detraux, le directeur de la Ressourcerie namuroise est venu partager son expérience de la vente d’objets de décoration et de mobilier fabriqués à partir du gisement de la collecte des encombrants dans la région de Namur.
Il a démontré qu’en s’entourant des compétences externes de plusieurs créateurs, en investissant dans des machines et en installant un environnement spécifique de vente pour ces objets re-fabriqués, il était possible de développer une nouvelle activité économique locale, de nouveaux emplois, une motivation renouvelée, et également une visibilité plus étendue pour l’activité de la récupération en général.
 
Ensuite l’asbl belge RESSOURCES et le Réseau des Ressourceries français ont présenté leur projet de fédérer des ressourceries situées dans la zone transfrontalière du programme Interreg pour expérimenter une collaboration ayant entre autres pour but d’augmenter la zone géographique de distribution des produits de remanufacturation.
En effet, La création d’un nouvel objet issu de matières recyclées impose les mêmes niveaux d’exigences que pour celles d’un objet de l’industrie classique. Dès le départ de la conception, l’activation d’une démarche intégrant le design industriel est une nécessité.
 
Par la suite, pour valoriser le travail et l’investissement qui sera consenti à l’élaboration de ces objets, il faut pouvoir demander le juste prix. Une présentation attractive notamment appuyée par une identité de marque originale et un cadre de vente spécifique y contribueront. D’où la nécessité de penser la chaîne de valeur dans sa globalité, par exemple en organisant un réseau de vente couvrant une zone géographique suffisante et dédié à ces nouveaux objets.
 
Pour clôturer la séance, la Ressourcerie AFEJI / Eco&Deko a présenté son activité de création de mobilier, versant français cette fois.
Cette rencontre/échange s’est terminée par la visite de la Ressourcerie DIE pilotée par un des responsables du SYMEVAD, Monsieur Thierry Bouche.